Retour d’expériences

Posted on

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous propose aujourd’hui un retour d’expérience sur certains meubles pour lesquels j’ai douté des matériaux ou bien qui subissent la délicatesse légendaire des enfants.

Il y a des (+) et des (-) mais dans l’ensemble je ne changerai pas grand chose. En tous les cas, pas le look actuel de chacun de ces meubles.

Bonne lecture.

Véro

1/ Le Chevet Manga que j’adore +++ 🙂

Souvenez-vous de cette table de nuit IKEA (modèle RAST) totalement transformée pour la chambre de mon fils ?

Une plaque en polystyrène transparent lisse avait été posée pour protéger le décor découpé dans un manga. Avec toutes les questions de sécurité et de résistance liées au fait que le chevet soit destiné à une chambre d’enfant de 5 ans, j’avais hésité entre plaque de verre et de plastique. J’avais finalement opté pour le plastique.

Un an plus tard, je n’ai pas de regret. La plaque n’a pas bougé et ne s’est pas abimée à l’usage.

Rapport qualité/prix imbattable.

Pour voir (ou revoir) la transformation de ce chevet, cliquez ICI.

2/ Le bureau de dessinateur 🙁

Ce bureau trouvé à Emmaüs est super joli et mon garçon l’adore. Il y fait ses découpages et y lit ses BD même à 22h une veille d’école…

J’avais fait deux tests pour ce projet :

– le premier est l’intégration d’un plateau en Valchromat teinté dans la masse et protégé au Rubio. Après 6 mois d’utilisation intensive, stressé à coup de scotch de pots de colle jamais fermés, le plateau n’a pas bougé et s’entretient facilement.

– le second test est la peinture « rouge vif de Maison déco ». J’étais septique à la pose et la trouvait fragile. J’avais contacté le service client qui m’avais répondu qu’il fallait bien décaper le métal, blabla bla…

Bilan après 6 mois d’utilisation, la peinture est fragile. Je ne vous ne recommande pas ce produit sans vernis protecteur.

Le bureau reste super chouette et j’aime son look. Néanmoins, il faudra certainement le repeindre un jour. Comme la peinture est fine et fragile, la préparation du support devrait être moins pénible.

Si vous voulez voir mes tests pour décaper la peinture et voir cet avant/après, voici le LIEN.

3/ Ma beauté des années 30 🙂

J’adore ce chevet aux pieds moustache. Je l’avais déniché sur LBC et avais de suite envie de la voir en jaune ! De la couleur, du peps et du soleil dans notre intérieur 🙂

Je n’avais pas aimé appliquer la peinture Charme de la marque Id. Je l’avais trouvé fragile et avait regretté sur le moment de ne pas avoir mis de sous-couche.

Je dois reconnaître qu’après plus d’un an, la peinture n’a pas bougé et ne colle plus au touché. Mes aprioris ne semblent donc pas fondés 😉

La peinture des boutons de porte ne s’est pas abimée avec l’usage.

Ma belle reste ma belle, et vous pouvez lui rendre visite par ICI.

4/ Le pupitre pour la maternelle 🙂

… Et une bonne partie du primaire 😉

Ce pupitre et sa chaise ont été dénichés à Emmaüs. De la pâte à bois, de l’huile de coude et une jolie peinture ont suffit à leur rendre une seconde vie. Je n’avais pas de doute sur la qualité de la peinture et après 10 mois d’usage, la peinture se porte toujours bien. Les traces de stylo et de feutre s’enlève facilement et la peinture n’est pas rayée par les jouets des enfants.

Pour voir ce petit bureau à la couleur douce, je vous invite à cliquer ICI.


Fer à repasser Gendarme

Posted on

Bonjour à toutes et à toutes,

Il y a plusieurs années de cela, mon grand-père m’a donné un fer à repasser ancien qui trainait dans le garage. Il vient de chez la Gustinette. La Gustinette n’est pas une ville de France mais la tante Augustine de ma grand-mère. Ce fer ancien est un fer GENDARME n°4.

Le fer est resté dans son jus et sa rouille, photo n°1. La première étape est de retirer la rouille par un bain de vinaigre blanc. Le fer est resté deux jours dans le vinaigre. Par la suite, la rouille est facilement enlevée avec une brosse métal, photo n°2. En sortie du bain, un point de rouille a mangé localement le fer.

Après avoir essuyé le fer, de la rouille se forme rapidement sur la poignée. Pour bien éliminer les traces d’eau de rinçage, le fer est passé au four à 150 °C pendant 1h. La photo n°4 présente le fer en sortie de de four.

Pour retrouver le bleu gris du matériau, la rouille fraichement formée est retirée à la dremel. Ne pas prendre une brosse trop dure au risque de rayer l’objet. La laine d’acier 000 suffit à nettoyer la poignée, intérieur comme extérieur.

Les différents embouts de la dremel permettent de nettoyer le relief du fer.

Après avoir pulvérisé du vernis incolore, le fer à repasser est prêt à rejoindre la déco de ma sœur 😉
Je voulais initialement utiliser le baume déjà testé sur la lampe des années 70, ICI. J’en suis contente car la lampe est toujours protégée de la rouille et on ne le voit pas. Ne l’ayant pas retrouvé, j’ai pris la seule bombe de vernis métal que j’avais dans les étagères (marque Baufix). J’ai lu sur internet que certains utilisent de la graisse ou de l’huile pour protéger de la rouille. L’idée du baume n’est pas si éloigné que ça…

Voici donc mon petit projet familial qui protège les souvenirs des affres du temps.


Casser une cheminée et après… ?

Posted on

Bonjour à toutes et à tous,

Lorsque nous sommes arrivés dans notre maison, l’une des choses qui a été rapidement et naturellement décidée était de casser cette grosse cheminée pour la remplacer par un poêle.

Qui dit casser une cheminée, dit du burin et du marteau piqueur, des gravats et encore des gravats, de l’enduit , de l’huile de coude et beaucoup de fatigue.

Personnellement, je n’étais pas sur ce chantier. Nous avons eu une première équipe de démolisseurs courageux et une seconde équipe de reconstructeurs patients !

1/ La démolition

Cette magnifique cheminée a été démolie soigneusement afin de préserver les corniches. Le banc et le socle de la cheminée sont plein. Le marteau piqueur est donc indispensable. La bonne nouvelle est qu’il y a une continuité du carrelage sous la cheminée. Un rattrapage de niveau ne sera donc pas nécessaire pour la pose du nouveau sol.

2/ Le nettoyage

La suie doit être nettoyée et le plâtre fragilisé est retiré.

3/ La reconstruction

Le plafond et le mur latéral ont été enduits. Les temps de séchage de l’enduit ont parfois ralentit le chantier néanmoins, il y avait de quoi s’occuper dans les autres pièces…

Le parement a été une longue discussion car j’aimais bien l’effet bois mais pas possible de mettre du bois derrière un poêle. Nous sommes donc partis sur un parement pierre posé à la vertical. Cet orientation peu classique donne l’illusion du bois et donne de la hauteur à la pièce.

La difficulté de cette pose est le maintien de la verticalité qui repose uniquement sur la largeur des pièces. Pour assurer la verticalité, la pose est faite avec un niveau LASER.

Sur la photo n°7, les pièces du bas avaient été posées à blanc en prévision du changement de sol.

Comme le montre les photos 6 à 7, l’enduit est fait en parallèle du parement.

4/ Finitions

Un bout de corniche préalablement soigneusement découpé a été recollé. Le plafond comme le mur latéral sont désormais propres et dans la continuité de la pièce.

5/ Résultat

Merci messieurs pour votre courage !


Relooking chevet vintage

Posted on

Bonjour à tous,

Je vous présente aujourd’hui un chevet peint en fin d’année pour la « chambre verte et multicolore ». La peinture a été choisie avec mon fils et nous sommes tombés d’accord sur la peinture déjà utilisée pour son pupitre présenté précédemment ICI. Je suis peu fière d’avoir évité le « orange sur le dessus, bleu et vert sur les côtés »… 😉

Le chevet a été acheté il y a plus d’un an  pour 5 € sur LBC. Pour celles et ceux qui sont sur Instagram, vous avez peut-être déjà vu l’avant/après.

La peinture étant déjà dans mon stock, il ne me manquait que l’inspiration pour mettre en lumière ce petit meuble.

Comme à chaque fois, la première étape est le ponçage (grains 80 puis 120) et le dégraissage  à l’acétone. Avec tous ces coins et recoins, cette étape est faite essentiellement à la main. Ça défoule un peu et cela ne casse pas les oreilles des voisins 😉

Une attention particulière est portée à la porte puisque le décor sculpté n’est pas poncé :

Comme je veux un meuble léger, cette petite table de nuit prend de la couleur tout en exhibant son bois brut. Avec son bouton de porte singe, il s’intègre bien dans une chambre d’enfant. Mon fils a désormais deux meubles de même couleur mais de style différent. De l’harmonie sans lourdeur.

Je vous présenterai un de ces jours comment nous avons fait un recoin vitaminé et confidentiel dans cette chambre verte et multicolore qui plaît beaucoup aux enfants 😉

A noter que ce chevet était initialement prévu pour être le second chevet assorti à ma belle Dame jaune des années 30, ICI. S’il avait fini du côté de monsieur, il aurait été peint de la même manière mais en jaune. Un bouton de porte noir aurait certainement mis une touche masculine à l’ensemble.